Construction bois, une révolution se profile en 2019

Timothée Boitouzet, architecte français de son état et inventeur du bois ionique, qui pourra révolutionner la construction bois dans les années à venir. Après le prototypage de son nouveau matériau, il lève des fonds, à hauteur de 3 millions, pour lancer la phase d'industrialisation de son bois ionique qui va s'adresser aux secteur du luxe, de l'automobile et de la construction bois.


Mais qu'est-ce que le bois ionique ?

construction bois

L’aventure commence avec du bois translucide... Plutôt étonnant à première vue, les loupes d’exposition de ce nouveau matériau est design, ressemble à du bois, cependant au toucher, il est dur et lisse comme une pierre. « Nous avons remplacé la lignine par un polymère biosourcé » explique le créateur, fondateur de la start-up Woodoo. Une fois cette molécule naturelle remplacée grâce à un monomère, « par un procédé de chimie verte », le bois se polymérise.


Quelles applications pour ce bois ionique, pour la construction bois ?

Le bois devient ainsi translucide, imputrescible, trois fois plus rigide que le bois d’origine et plus résistant au feu. La lignine partie, les champignons et l'oxygène ne viendront plus dégrader la structure. Pour la construction bois le nouveau matériau développé présente de multiples possibilités d’applications. Il permet aussi de revaloriser le bois de faible constitution (peuplier, tremble, pin, etc.) en bois haute performance propice à la construction bois de grands édifices. Ancré dans une démarche d’économie circulaire, le matériau Woodoo permettra d’utiliser à  profit ces ressources forestières extrêmement disponibles et d’ordinaire destinées au bois de chauffage. « Depuis très longtemps, il n'y avait pas eu d'innovations sur le bois » commente Timothée Boitouzet, passé par Harvard et qui a protégé son invention par plusieurs brevets.


Un avenir prometteur de la construction bois pour de grands édifices grace à ce nouveau matériau

« C'est le Gore-Tex de demain, on le verra partout » s'enthousiasme son inventeur, rappelant par exemple, que dans les années et les décennies à venir, ce nouveau matériaux pourra être intégrer à la construction bois et « participer à la ville bas carbone de demain en permettant la construction d'édifices en bois de grande hauteur ».



Plus d’informations sur le site Timothée Boitouzet :
https://www.woodoo.com